Porträt & Reportage

36 heures chrono

Au Cully Jazz Festival, Robin Girod et Nelson Schaer se sont lancés dans un véritable marathon musical de 36 heures. Nous les avons suivis.

Elisabeth Stoudmann, 2018-05-04
36 heures chrono - L'Orage au Cully Jazz Festival 2018 ©Marko Stevic
L'Orage au Cully Jazz Festival 2018 ©Marko Stevic
36 heures chrono - Robin Girod ©Claude Dussez
Robin Girod ©Claude Dussez
36 heures chrono - Nelson Schaer ©Claude Dussez
Nelson Schaer ©Claude Dussez
36 heures chrono - Duck Duck Grey Duck en répétition
Duck Duck Grey Duck en répétition
36 heures chrono - L'Orage au Cully Jazz Festival 2018 ©Marko Stevic
L'Orage au Cully Jazz Festival 2018 ©Marko Stevic

Grand activiste de la scène musicale genevoise, le guitariste Robin Girod est un hyperactif inspiré. Depuis trois ans, il est à la tête de Cheptel Records, label sur lequel il a déjà fait paraître 31 disques…. 

Il est également l’instigateur de Duck Duck Grey Duck dont le nouvel enregistrement Traffic Jam compte 25 morceaux et lui a valu les éloges de la presse francophone sous l’étiquette « la nouvelle sensation blues-psyché-soul ». Au sein de Duck Duck Grey Duck, Robin Girod côtoie le bassiste Pierre-Henri Beyrière et le batteur Nelson Schaer. Mais comme cela ne suffit pas tout à fait à remplir son emploi du temps, Robin Girod est aussi le guitariste de L’Orage, le groupe de…. Nelson Schaer qui propose un jazz non moins énergétique, influencé par le hard bop mai aussi par les courants les plus actuels du jazz speedé. Les deux formations, comme leurs leaders respectifs, ont une approche résolument indépendante, privilégiant le travail collectif, cherchant à stimuler une communauté d’artistes engagés de Genève et d’ailleurs.

Hasard du calendrier ou envie des programmateurs de tester le seuil résistance de nos deux amis? Duck Duck Grey Duck jouait le 20 avril au Club, dans le « off » du Cully Jazz Festival alors que L’Orage était programmé en première partie du concert de Fatoumata Diawara et de - M- le 21 avril, lors de la soirée finale du Cully Jazz. Autrement dit 36 heures de marathon musical pour Robin Girod et Nelson Schaer.

 

Robin Girod ©Claude Dussez

 

Jour 1

16:00. Cully, Le Club. Les musiciens de Duck Duck Grey Duck débarquent à la queue-leu-leu dans la tente du Club du Cully Jazz Festival pour la balance. Ils viennent de faire un plongeon dans le lac, histoire d’assurer la transition après une répétition de l’Orage organisée dans un caveau culliéran. “On n’a pas le temps de répéter, explique d’emblée Robin Girod. D’ailleurs on n’a même pas de local de répétition. Le plus souvent on répète sur place, lors des balances“. Baba Konaté, le percussionniste de l’Orage que le groupe fait venir du Burkina Faso à chacune de ses tournées, ne tarde pas à débarquer. Il pose son djembé à côté de la batterie de Nelson Schaer, le sourire aux lèvres. « J’adore l’énergie de ce groupe, je me réjouis de ce soir ». Le système des vases communicants n’a pas de limites entre l’Orage et Duck Duck Grey Duck.

19:00. Cully, sur les quais. Je regarde les montagnes qui découpent le ciel, le lac, plat comme une tâche d’huile. Je me retourne. Robin Girod, Nelson Schaer, Pierre-Henri Beyrière, Baba Konaté, Fabien Iannone (bassiste de l’Orage et bassiste des jams au caveau des vignerons) sont debout, derrière moi - presque - reposés, vêtus de chemises colorées, fraîchement repassées. Dans le paysage lacustre, un voilier immobile un peu plus loin sur l’eau. « En général, j’arrive chaque année à me prendre quatre jours d’affilée pour faire le tour du lac en bateau et débrancher» explique Robin, le sourire aux lèvres. Nelson a lui aussi le pied marin. Je n’ose pas dire que personnellement, le bateau fait surtout voyager mon estomac dans tous les sens.  

19:30. Cully, restaurant du festival. Entre deux plats, Robin Girod découpe les étiquettes des bouteilles d’alcool de prune et de pêche, les nouvelles productions maison du groupe qui font office de « merchandising ». Pour joindre les deux bouts - eh oui, malgré les deux groupes et le label, il faut encore gagner sa croûte -  Robin Girod travaille dans une distillerie. La prune est donc l’alcool officiel de Duck Duck Grey Duck, alors que la pêche est la marque déposée de L’Orage. Robin pose ses ciseaux, farfouille dans son sac et en sort un papillon faisant la pub d’une soirée suisse au Rocking Chair de Vevey la semaine suivante (avec L’Orage, Cosmic Fields et Mélissa Kassab). S’ensuit un débat animé sur l’importance d’indiquer ou non l’origine géographique des groupes. « Pour moi ce qui compte c’est la musique. Une musique ne se définit pas par sa nationalité. Je n’ai jamais été un fan non plus de cet engouement pour la world music ». La discussion évolue sans transition vers l’argent: « Si l’on veut sortir de Suisse et développer le groupe en Europe, les montants à investir en promo sur chaque territoire pour avoir une distribution de disques digne de ce nom sont élevés. L’an dernier une subvention de 15'000.- a été engloutie à cet effet. » résume Nelson Schaer. Un travail indispensable pour décrocher des concerts. Mélissa Kassab, nouvelle signature de Cheptel Records, débarque en compagnie d’une amie. Un photographe sollicite le groupe pour une prise de vue au bord de l’eau. Les trois musiciens se lèvent et partent, avant le dessert. Duck Duck Grey Duck est comme ça : on fait les choses comme elles viennent, dans l’ordre ou dans le désordre et ça va aller.

 

Nelson Schaer ©Claude Dussez

 

21:30. Cully, Le Club. Les Duck Duck Grey Duck sont sur la scène, la tente est remplie à craquer de jeunes qui pogotent. L’énergie est incroyable. Robin Girod est au diapason de son public, Nelson Schaer donne coups d’envoi et d’arrêt à Baba qui semble trouver tout cela extrêmement naturel. Pierre-Henri Beyrière tient sa basse à hauteur d’épaule et appuie le rythme, incisif et groovy. Heureusement Le groupe joue aussi le répertoire de son premier album, Here Come…  un peu plus blues, ce qui leur permet de calmer le jeu le temps de quelques mesures. Le concert dure une heure et quart. Pause. Et rebelote pour une nouvelle heure et demi de folie. Je n’assisterai pas au deuxième set, n’ayant pas encore gouté à l’elixir miracle qui permet à ces trois-là de tenir le coup avec aussi peu d’heures de sommeil et autant d’énergie dépensée… Et je sais que le portes du Club ne ferment pas avant 2 heures du matin…

 

Jour 2

12:00 Lausanne, Disc-à-Brac, journée des disquaires. Les musiciens de Duck Duck Grey Duck débarquent à la queue leu leu. Nelson et Robin portent le même t-shirt à l’effigie du Wu-Tang Clan…. Un petit set pour se mettre en jambe et remercier le disquaire lausannois qui vend leur disque comme des petits pains. On prend le soleil… Je parle avec Nelson Schaer de ces foires de musique où il est si dur de se faire repérer, du bonheur de jouer à Cully et d’être reçu dignement, pas comme dans certains des festivals de l’été où groupe suisse rime souvent avec cachet de misère. Le disquaire débarque, il veut défrayer les musiciens. Refus catégorique. L’entraide est vitale chez les indépendants. Comme le sont l’intégrité, la cohérence. «Nestlé nous proposait un cachet de 15’000 francs pour jouer dans une de leurs soirées privées. On a refusé. On ne peut pas d’un côté défendre les valeurs que nous défendons et de l’autre aller jouer pour Nestlé. Cela ne tient pas la route. » Un étudiant de l’HEMU entre à Disc-à-Brac. Il ramène à Robin une guitare d’occasion que ce-dernier lui a prêtée lors d’une visite de sa cave où il collectionne les instruments, amplis et accessoires audio “second hand“. Robin se réjouit. Cette guitare a le son idéal pour L’Orage, et donc pour le concert du soir.

17:00 Cully, backstage du Chapiteau. Changement d’équipe. Le clavier et saxophoniste Mael Godinat déambule, un petit chapeau vissé sur la tête. Ganesh Geymeier est accroupi sur la scène en train de faire les réglages de son sax. Baba Konaté installe son set de percussions à côté de la batterie de Nelson Schaer au centre de la scène. Une configuration peu usuelle qui en jette. Robin est en orbite quelque part dans les parages. - M - et Fatoumata Diawara viennent de quitter la scène pour aller faire une interview publique sur Couleur 3. Le chapiteau est presque désert.

 

L'Orage au Cully Jazz Festival 2018 ©Marko Stevic

 

20:30 Cully, Le Chapiteau. En quelques minutes, l’espace est rempli d’une foule surexcitée. Elle attend la nouvelle révélation de la scène malienne, Fatoumata Diawara, mais surtout son invité d’honneur - M -  et sa guitare enchantée. Au lieu de cela, c’est le son spirituel et majestueux du sax de Ganesh Geymeier qui emplit le chapiteau, lentement, calmement mais avec cette puissance qui lui est propre. Quelques instants suspendus dans le temps. Le public, surpris regarde les six musiciens en ligne et s’interroge. C’est le moment que les deux batteurs choisissent pour entrer en fonction. L’Orage se lance dans un set enfiévré, mené au pas de charge. Ça joue très bien. Chacun est à sa place, tout semble millimétré et à la fois un peu délirant. La pulsation est là de bout en bout, parfois un instrumentiste s’envole seul, parfois Mael Godinat empoigne un alto pour répondre à Ganesh Geymeier au ténor. Un jazz accessible à tous les publics, même à celui de - M- . Final sur Shake, Shake, Shake suivi d’un bref rappel.

L'Orage - Shake, Shake, Shake @ Musiques en été, Scène Ella Fitztgerald, 2017

Et c’est la fin. L’équipe de Fatoumata a investi les backstages. A peine sortis de scène, les six compères de l’Orage y retournent pour libérer la place. Il est 21:30. Ils doivent être à l’émission  JazzZ  d' Espace 2 à 22:00 avant le retour en voiture jusqu’à Genève aux alentours de minuit.

Extrait du concert de L'Orage diffusé dans l'émission JazzZ d'Espace 2

Epilogue (jour 3)

Un sms de Robin arrive sur mon téléphone « Je suis dans une situation d’épuisement que je ne connaissais pas…  mais heureux ». Le saviez vous ? Nelson Schaer et Robin Girod jouent aussi dans le  Space-age-sunset-exotic. Comme ça, quand il y a des pauses entre Duck Duck Grey Duck et l’Orage, il leur reste quelque chose à faire.

 

Duck Duck Grey Duck - Frelon

 

Bandcamp de l'Orage

Bandcamp de Duck Duck Grey Duck

0:00
0:00