Review

Matthieu Michel compose avec l’HEMU Jazz Orchestra

Pour le festival jazz Onze+, le génial trompettiste Matthieu Michel a orchestré une création avec des étudiants de l’HEMU. Inédit et passionnant.

Elisabeth Stoudmann, 2017-12-14
Matthieu Michel compose avec l’HEMU Jazz Orchestra - Matthieu Michel et l'Hemu Jazz Orchestra ©Michel Bertholet
Matthieu Michel et l'Hemu Jazz Orchestra ©Michel Bertholet
Matthieu Michel compose avec l’HEMU Jazz Orchestra - Matthieu Michel et Zacharie Ksyk ©Michel Bertholet
Matthieu Michel et Zacharie Ksyk ©Michel Bertholet
Matthieu Michel compose avec l’HEMU Jazz Orchestra - Matthieu Michel et Nguyên Lê ©Michel Bertholet
Matthieu Michel et Nguyên Lê ©Michel Bertholet

Matthieu Michel est anxieux. En ce vendredi 3 novembre 2017, il répète à l’HEMU (Haute Ecole de Musiques de Lausanne) une création qu’il a composée et orchestrée pour six étudiants et le guitariste Nguyên Lê pour célébrer le trentième anniversaire du Festival Jazz Onze +.

 

Anti-héros

Matthieu Michel est l’un de ces artistes qui, dès qu’il se met à souffler dans son instrument en tire des sons prodigieux, vecteurs de toutes les émotions. Reconnu internationalement et depuis des années comme l’un des meilleurs trompettistes de jazz de son temps, Matthieu Michel pourrait être un musicien très en vue, produire des disques sur les labels prestigieux et faire la couverture de la presse spécialisée. Seulement voilà, à 54 ans, Matthieu Michel est d’une modestie et d’une humilité à toute épreuve, comme s’il était le dernier à être conscient de son talent et de la qualité de son travail. Alors que tout le monde voit en lui un compositeur visionnaire, il préfère se définir comme « un compositeur du dimanche » et jouer les sidemen à droite et à gauche. Quant à sa production discographique, elle est aussi rare que discrète.

Matthieu Michel et Nguyên Lê @Michel Bertholet

 

Le monde musical de Nguyên Lê

Nguyên Lê, guitariste français d’origine vietnamienne, est quant à lui passé maître dans l’art de tirer des sons les plus divers de sa guitare électrique et de son armada de pédales, des sons capables de reproduire les sonorités des instruments traditionnels de sa terre d’origine comme de jouer sur des effets de distorsion. Il connaît Matthieu Michel depuis vingt ans, raison pour laquelle ce dernier l'a invité. « Quand je dois écrire et que je sais pour qui je le fais, ça me donne des idées. Je sais le monde musical que Nguyên Lê va amener et ça m’aide. ». A l’exception des deux batteurs François Christe et Nathan Vandenbulcke, Matthieu Michel ne connaissait pourtant pas les musiciens-étudiants de cet HEMU Jazz Orchestra. D'où son appréhension.

 

Atmosphère, atmosphère…

C’est avec l’aide du directeur de la section jazz de l’HEMU qu’il a recruté les autres membres de cet orchestre peu ordinaire qui comprend encore le joueur de marimba, Louis Delignon, le bassiste Yves Marcotte, le guitariste Louis Matute et le pianiste Mirko Maio.

Le lendemain, le 4 novembre 2017, sur la scène Paderewski du Casino de Montbenon à Lausanne, l’ensemble est fin prêt et attaque avec vigueur. La trompette et la guitare aux nombreuses pédales d’effets, posent l’atmosphère pendant que les étudiants construisent et déconstruisent des mouvements musicaux.

Matthieu Michel et Shaems Ben Dali ©Michel Bertholet

 

Toujours stimulante, toujours novatrices, les compositions de Matthieu Michel évoquent surtout des sensations : nostalgie, inquiétude, joie, enthousiasme, tension. Pendant plus d’une heure et demi, on vogue entre ces sentiments divers, parfois contradictoires, parfois ressentis simultanément de façon contradictoire… Les morceaux sont longs ; l’attention, l’écoute entre les musiciens est palpable, marquée par quelques indications gestuelles de Matthieu Michel. Et comme ce dernier aime aussi bien rire, il a donné pour titre aux morceaux de cette création : “ Onze+ 09“, “Onze+10“, “Onze+ 15“….. En rappel, Matthieu Michel termine sur ce qu’il appelle son tube mondial, L’Oriental, dans lequel il convie deux de ses anciens élèves à la trompette, histoire de décupler encore la puissance de son discours musical décidément intense.

 

La collaboration de l'HEMU Jazz Orchestra feat. Matthieu Michel and Nguyên Lê a eu lieu samedi 4 Novembre 2017 à Lausanne au Casino de Montbenon, Salle Paderewski dans le cadre du Festival Jazz Onze +.

Photos de Michel Bertholet www.mibphotographie.ch

0:00
0:00